Petite Arvine

La Petite Arvine serait originaire du Val d’Aoste qu’elle a quitté vers la fin du Moyen-Âge pour venir s’installer sur les coteaux ensoleillés du Valais. Aujourd’hui, elle ne se rencontre que dans ce canton dont elle est devenue l’un des symboles viticoles. Délicate à cultiver, elle produit un vin élégant qui se caractérise par une touche salée en finale. Cultivée sur le cône de déjection de Chamoson, cette Petite Arvine provient de vignes de vingt ans au rendement limité à 700 g/m2.

commander

Fendant

Née sur les bords du lac Léman, le Chasselas a gardé en Valais son ancienne appellation de Fendant. Cette dénomination vient du fait que la baie arrivée à maturité se fend sous la pression du doigt. Arrivé au XIXème siècle dans le canton, le Fendant devient le principal cépage régional après la reconstruction du vignoble qui suit la crise provoquée par l’arrivée du phylloxéra.

commander

Fendant Grand Cru Ville de Sion | RUPTURE

Le Fendant est l’appellation valaisanne du Chasselas. Ce nom lui a été donné en raison de ses grains qui se fendent sous la dent. Pressurage doux, débourbage strict, levures sélectionnées, maitrise complète des températures lors des fermentations alcooliques et malolactiques confèrent à ce grand cru, toute sa finesse et son harmonie.

commander

Humagne blanche | RUPTURE

Mentionné en 1313 par un acte notarié, le Registre d’Anniviers, l’Humagne Blanche est l’un des plus anciens cépages valaisans. La tradition populaire lui prête des origines romaines et une teneur en fer particulièrement haute lui a valu le surnom de «vin des accouchées». Ces deux particularités ont toutefois été démenties par les recherches modernes. Variété qu’on ne trouve qu’en Valais, l’Humagne Blanche, qui n’a aucune parenté avec son homonyme l’Humagne Rouge, a failli disparaître pendant le XXème siècle à cause de sa faible productivité et de sa sensibilité aux ravageurs de la vigne.

commander

Heïda

Implanté autrefois uniquement dans les vignobles du Haut-Valais, l’Heïda est aujourd’hui aussi à l’honneur dans le Valais romand. Heïda et Païen sont les appellations valaisannes du Savagnin Blanc, cépage à l’origine du célèbre vin jaune du Jura. Il s’agit d’une variété de la famille des Traminer.

commander

Johannisberg de Chamoson

Originaire de la vallée du Rhin, le Sylvaner est appelé Johannisberg en Valais. Deuxième cépage blanc le plus cultivé dans le canton, cette variété tire son surnom local du Schloss Johannisberg, un château viticole germanique supposé avoir élaboré les premiers vins liquoreux. Cette sélection provient de vignes âgées de 45 ans en moyenne, cultivées dans les terrasses rocailleuses du coteau de Chamoson, sous le massif du Haut de Cry.

commander
Fendant Rectoratus

Rectoratus Sanctissimæ Trinitatis

Tiré des plus vieilles vignes du coteau de Sion, le Fendant du Rectorat de la très sainte Trinité, fondé au XIIIe siècle, est l'un des plus purs et plus exacts représentants de l'histoire de ce cru idéal. Plus qu'un vin, c'est une gorgée de l'âme plurimillénaire du Vieux Pays.

commander